Genève

Dialogue de sourds à ABB Sécheron

La délocalisation de l’entreprise du groupe zurichois a pris quinze mois de retard. Une situation qui crée une détérioration des conditions de travail, selon le syndicat Unia.
Dialogue de sourds à ABB Sécheron
La restructuration chez ABB Sécheron devait au départ être achevée à la mi-2019. Avec le retard pris, les premiers licenciements ne seront dans les faits notifiés qu’en octobre de l’année prochaine, indique Unia. KEYSTONE
Conflit social

Annoncée il y a une année, la délocalisation de Genève en Pologne d’une partie des activités d’ABB Sécheron n’a pas pu être réalisée dans les temps et a été repoussée de quinze mois, a fait savoir lundi le syndicat Unia. Ce délai est dû à des «retards organisationnels et des problèmes techniques». Ce retard entraînerait une grande souffrance au travail et une détérioration des conditions de travail, selon le syndicat.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion