Livres

«Traduire, c’est créer»

Le Centre de traduction littéraire de Lausanne a reçu jeudi un Prix spécial de médiation de l’Office fédéral de la culture. Une reconnaissance qui contribue à placer la traduction au cœur de la création littéraire.
«Traduire, c’est créer»
Soutenu par la ville et l’université de Lausanne et dirigé par Irene Weber Henking, le Centre de traduction ­littéraire a invité quelque 500 traducteurs en trente ans d’existence. MAURICE HAAS
Traduction

La Suisse est un chœur à quatre voix. Distinctes, singulières. Qui pourtant dialoguent grâce aux traducteurs littéraires, ces passeurs habiles à enjamber les frontières linguistiques. Un travail de création défendu depuis trente ans par le Centre de traduction littéraire (CTL) de Lausanne, qui a partagé jeudi avec le Collège de traducteurs Looren un Prix spécial de médiation remis par l’Office fédéral de la culture. «C’est une reconnaissance très importante sur

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion