Scène

La musique s’invite dans la danse

Radical Light ouvre vendredi soir à Genève la nouvelle saison de l’Association pour la danse contemporaine. La pièce fait l’effet d’une «bombe», pour Cindy Van Acker et Anne Davier.
La musique s’invite dans la danse
"Radical Light" du danseur et chorégraphe Salva Sanchis (à gauche) lancera la nouvelle saison de l’ADC dès vendredi. BART GRIETENS
Danse contemporaine

Elles ont eu envie d’inviter de nouvelles écritures chorégraphiques, encore «hors circuit» et méconnues en Suisse romande, sur le plateau de la Salle des Eaux-Vives, à Genève. Anne Davier, directrice de l’Association pour la danse contemporaine (ADC), et ­Cindy Van Acker, chorégraphe emblématique genevoise, à la programmation, succèdent à Claude Ratzé à la tête de la structure et proposent une vingtaine de spectacles pour leur première programmation. Le chorégraphe catalan

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion