Genève

PF17: l’ouverture de Fontanet saluée

Les partis saluent le déblocage des discussions, enlisées tant que le taux d’imposition des entreprises n’était pas négociable. Mais les multinationales préviennent: Genève devra rester compétitif.
PF17: l’ouverture de Fontanet saluée 1
Nathalie Fontanet a déclaré que le futur taux unique d'imposition des entreprises serait désormais négociable. KEYSTONE
Fiscalité

Jusque-là, le Conseil d’Etat n’avait pas bougé d’un millimètre: le futur taux unique d’imposition des entreprises serait fixé à 13,49%. Même après l’échec au niveau fédéral, en février 2017, de la troisième réforme de l’imposition des entreprises (RIE III), le PDC Serge Dal Busco répétait que ce taux était le maximum que les entreprises à statut pouvaient accepter sans risquer de désastreuses délocalisations de multinationales. Mais depuis les élections, il

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion