Arts plastiques

Formes de la révolte

Mai 68 et ses prolongements, aussi une affaire de plasticiens: ce sont eux qui ont donné leurs atours visuels aux rébellions. Tour d’horizon à Paris, Venise, Tucumán et New York.
Formes de la révolte 1
Mur d’affiches à l’Atelier populaire de l’école des Beaux-Arts à Paris, mai-juin 1968. ATELIER POPULAIRE/DR
Mai 68

Individualistes et apolitiques, les artistes visuels? Le cliché a la vie dure et se voit régulièrement démenti. Ainsi, il y a cinquante ans, c’est en groupe – et plaçant leurs convictions en étendard – que de nombreux peintres ou sculpteurs ont donné une dimension plastique et engagée aux contestations de la fin des années 1960. A commencer par celles de Paris en Mai 68, avec l’aventure hors du commun de l’Atelier populaire, que

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion