Genève

Erwin Sperisen se mure dans le silence

Le troisième jugement de l’ancien chef de la police guatémaltèque a repris lundi. Accusé d’avoir orchestré l’assassinat de dix prisonniers, il encourt la prison à vie.
Erwin Sperisen se mure dans le silence
Les avocats d’Erwin Sperisen, Me Florian Baier (à g) et Me Giorgio Campa (à d) ont évité de parler du fond, s’attelant à démontrer que leur client n’aurait pas eu droit à un procès équitable. KEYSTONE
Justice

On prend les mêmes et on recommence? Pas tout à fait. Lundi, l’ancien chef de la police guatémaltèque retrouvait – sans escorte policière cette fois1Incarcéré fin août 2012, Erwin Sperisen a été assigné à résidence le 25 septembre 2017, muni d’un bracelet électronique à la cheville. – le chemin des tribunaux genevois. Condamné une première fois, en 2014, à la prison à vie pour avoir orchestré l’assassinat de sept prisonniers de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion