Genève

Un encouragement pour les clandestins victimes d’abus

«Un signal positif pour toutes les personnes sans-papiers», salue l'avocat de la plaignante, une Bolivienne victime de violences, grâciée après sa condamnation pour séjour illégal.
Justice

La femme bolivienne condamnée pour séjour illégal après avoir déposé plainte (notre édition du 5 janvier) a obtenu la grâce, apprend-on dans la Tribune de Genève jeudi. La commission ad hoc du Grand Conseil a rapidement et à l’unanimité accordé son soutien à la victime, ce qui arrive rarement. Christina Meissner, présidente de la commission, refuse cependant d’en dire plus. L’avocat de la plaignante, Me Yann Lam, évoque un «signal

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion