Scène

Contre la sorcellerie capitaliste

Au Galpon, à Genève, Mia Mohr réhabilite les sorcières d’hier dans un premier spectacle féministe Sors ta cière.
Contre la sorcellerie capitaliste
THEATRE DU GALPON
Théâtre

La pilule l’a libérée de la maternité non désirée et des discussions interminables sur le préservatif, énonce-t-elle d’emblée, avec humour, dans Sors ta cière. Les progrès de nos économies de marché et l’arrivée de l’électro-ménager dans les foyers ont libéré du temps pour permettre aux femmes de produire davantage pour le capital patriarcal. Mia Mohr ne manque pas de mordant dans sa diatribe anticapitaliste et féministe qu’elle chante sur un

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion