Scène

Lionel Frésard. Du foot au théâââtre

En soutien au Courrier, La Comédie de Genève accueille Lionel Frésard et son solo Molière-Montfaucon 1-1, qui a décroché le Prix suisse de l’humour SSA 2017.
Lionel Frésard, passé de l’autre côté du zinc, dans un bistrot genevois. JEAN-PATRICK DI SILVESTRO
Théâtre

Il danse le menuet sur un air de clavecin, enchaîne par un «Bonsoir» avec l’accent jurassien, et se met à déclamer du Molière avec une diction plus qu’impeccable. Avec ou sans ses crampons, Lionel Frésard fait un peu le pitre sur scène et on aime ça. Son charisme, son talent de comédien et de mime, ses mimiques et ses perpétuels changements de registre font de son Molière-Montfaucon 1-1 un ovni

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion