Scène

Nicolas Zlatoff, humain connecté

A La Manufacture de Lausanne, le comédien et metteur en scène confronte pour la première fois le jeu d’acteur à celui de la machine.
Nicolas Zlatoff, humain connecté
Nicolas Zlatoff explore «la pensée silencieuse et invisible» qui provoque le jeu d’acteur. IVO FOVANNA
Théâtre

On se souvient de Hal, l’ordinateur de bord du vaisseau de 2001, l’Odyssée de l’espace. Un vrai «personnage», alter ego de l’humain, sensible, perspicace et attachant? N’empêche que le supercalculateur a fini par se ­retourner contre le vivant. D’où un sentiment de défiance envers la machine. Remplacera-t-elle un jour les actrices et acteurs? La «machine actoriale» conçue par Nicolas Zlatoff pour improviser avec des comédien·nes est très loin du scénario

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion