Actualité

L’UE ne veut pas forcer les multinationales à respecter les droits humains

Des ONG dénoncent une proposition de l’UE visant à en finir avec le projet de convention encadrant les activités des multinationales à l’ONU.  
Le CETIM dénonce «l’attitude hypocrite» de l'UE CC0
Multinationales

L’Union européenne ne veut pas d’un traité onusien pour obliger les sociétés transnationales (STN) à respecter les droits humains. A la mi-décembre, à New York, sa délégation a tout bonnement proposé à l’Assemblée générale des Nations Unies de supprimer le financement du groupe de travail intergouvernemental, qui se réunit depuis trois ans à Genève, chargé d’élaborer des normes contraignantes encadrant l’activité des grands groupes économiques internationaux. Une manœuvre qui a

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion