Neuchâtel

«Neuchâtel doit saluer sa diversité, non sa division»

Le canton de Neuchâtel vote sur une réforme de ses institutions qui entraînerait la mort des districts et la création de quatre régions électorales. L’avis d’Andreas Gross.
Si la réforme est acceptée JPDS
Votations

Un enjeu intitulé «Réforme des institutions», voilà qui semble barbant. Sous-titré «circonscription unique», il paraît franchement rasoir. Pourtant, ce changement de la Constitution neuchâteloise, soumise à votation le 24 septembre, est l’un des chevaux de bataille du Conseil d’Etat. Le gouvernement y voit une manière de renforcer – ou de recréer – une certaine cohésion cantonale. L’idée étant qu’un élu défende les intérêts de tout le canton et pas uniquement

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion