Musique

Le rock déjoué à vol d’oiseau

A Yverdon, 88 pinsons ont pris le Centre d’art contemporain pour volière, des guitares pour nichoirs. Un concert organique, immersif et hautement poétique.
Intitulée «From here to ear» CLAUDE CORTINOVIS/CACY
Art contemporain

Soudain, des piaillements qui fendent l’air. Puis un essaim de notes distordues, arpège inouï que l’écho fait rebondir jusqu’au silence revenu. Une colonie d’oiseaux vient de se poser sur les cordes d’une guitare, vous voilà de concert avec la beauté même. Le Centre d’art contemporain d’Yverdon est leur volière, la musique leur nichoir. Il faut donc fendre un premier rideau de métal, fermer la porte derrière soi, en ouvrir un

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion