Cinéma

Proscrire et protéger

De la censure hier aux âges d’admission aujourd’hui, l’État s’inquiète des effets néfastes du cinéma. Retour sur les œuvres d’Anastasie à Genève et point sur l’actuelle commission nationale du film.
Proscrire et protéger 3
Un Chien andalou de Luis Buñuel CINÉMATHÈQUE SUISSE
Les Unes de Mag

Dure et durable. C’est en ces termes qu’Henri Roth décrit la censure genevoise, dans un ouvrage paru chez Slatkine qui revient sur ses quarante-six ans d’exercice. Historien et journaliste, l’auteur est le premier à fouiller dans les archives de la commission cantonale de contrôle des films. De 1934 à 1980, celle-ci aura interdit 350 titres et mutilé 180 autres: des polars comme des bandes nudistes, d’obscurs navets com­me des films d’auteurs de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion