Actualité

L’ONU veut gérer les couloirs humanitaires

Une pause humanitaire de 48 heures est demandée pour mettre en place cette mesure, tandis que le CICR demande une trêve quotidienne pour atteindre les personnes vulnérables.
Syrie

L’ONU veut des «améliorations» dans la proposition russe de corridors humanitaires à Alep. L’émissaire Staffan de Mistura a suggéré vendredi à Genève que les Nations Unies s’occupent elles-mêmes de la mise en oeuvre. «Nous sommes en principe et en pratique favorables à des couloirs humanitaires en fonction de circonstances adaptées qui permettent la protection de civils», a-t-il dit devant la presse. Mais «il y a un besoin urgent d’amélioration». M.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion