Genève

«L’Etat se dérobe à ses obligations»

L’ouverture d’un centre pour réfugiés mineurs à Vernier déclenche la polémique auprès de certains élus.
La structure pourrait accueillir jusqu'à 300 requérants à Vernier (ici la cité du Lignon - photo prétexte). Wikimedia Commons
Asile à Genève

Mardi dernier, les élus du Conseil municipal de Vernier ont voté unanimement une résolution contre l’aménagement d’un centre de requérants d’asile mineurs non accompagnés à Aïre. Le projet piloté par Mauro Poggia, conseiller d’Etat en charge du Département de l’emploi, des affaires sociales et de la santé (DEAS), a suscité de vives critiques de la part des élus et habitants vernolians, selon la Tribune de Genève. Ils reprochent le manque

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion