Solidarité

Bras de fer mortel sur les génériques

Novartis a trouvé un allié dans la puissante industrie pharmaceutique étasunienne. Celle-ci a obtenu l’intervention d’un membre influent du Sénat contre les génériques anticancer du Glivec.  
Wikimedia
Colombie

Le gouvernement suisse était intervenu sans succès en 2015 pour défendre Novartis. Malgré la pression helvétique, le gouvernement colombien décidait le 26 avril dernier de déclarer d’intérêt public l’accès au Glivec, un médicament essentiel contre la leucémie. Ouvrant la voie au retour sur le marché de génériques malgré le brevet ­détenu par le géant bâloisEn Colombie le brevet du Glivec est ­valable jusqu’à mi-2018. Il est échu aux Etats-Unis et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion