Scène

En perte de repères

Par la plume d’Olivier Cadiot, Thomas Ostermeier revisite «La Mouette» de Tchekhov. Zoom sur un monde et un théâtre en crise.
Treplev (Matthieu Sampeur) et Nina (Mélodie Richard) ARNO DECLAIR
Théâtre

Quelle est cette Mouette si souvent mise en scène, créée aujourd’hui par Thomas Ostermeier à Vidy-Lausanne? Tchekhov l’a écrite dans sa jeunesse et l’a voulue entre deux mondes, à son image. Comment trouver sa place dans la société, à plus forte raison celle que revisite l’écrivain français Olivier Cadiot dans son adaptation de la pièce? Car l’auteur de nouvelles et dramaturge russe évoluait lui-même entre le milieu artistique  et la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion