Livres

Les voix d’Hélène Richard-Favre

L’auteure genevoise, qui tient un blog très suivi, publie ses «Nouvelles sans fin» en Russie où elle jouit d’une belle reconnaissance. Regard sur un parcours atypique.
Hélène Richard-Favre. JEAN-PATRICK DI SILVESTRO
Livres

On avait aimé la concision et ­l’étrangeté de ses Nouvelles ­­­de personne et des Nouvelles de rien. Parus aux éditions d’En bas, les deux recueils disaient le mal-être et la solitude en maniant l’humour et l’absurde, dans une écriture qui portait haut l’art du minimalisme. Hélène Richard-Favre revient cet hiver avec des Nouvelles sans fin qui creusent la même veine, dans des textes plus brefs encore et souvent débarrassés de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion