Livres

Le conte est bon

«LE PRINTEMPS DES BARBARES» DE JONAS LÜSCHER
Livres

Un court texte qui en dit long. Avec Le Printemps des barbares, Jonas Lüscher signe un bref roman, son premier, aux allures de parabole cynique et riche de sens. Dans un habile enchâssement, l’auteur bernois, diplômé en philosophie, met en scène le récit d’un certain Preising, insignifiant héritier d’une entreprise suisse de télécommunication dont l’indécision coupable le conduit jusqu’au cœur du désert tunisien. Au Thousand and One Nights, complexe hôtelier

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion