Chroniques

Même pas mort: heu-reux!

ACTUALITÉS PERMANENTES

Admettre que, comme tout gadget, votre cerveau tombera en panne et s’arrêtera un jour, mettant fin à votre conscience, c’est une telle évidence qu’il est étonnant de la voir nier par des gens qui paniquent ou prétendent continuer ailleurs, après, autrement. Demain, après-demain peut-être, j’entrerai dans le sommeil définitif, après la destruction des derniers neurones qui me permettent de rêver. Il ne restera sans doute de ma vie – c’est invérifiable! –

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion