Chroniques

Equateur: une victoire et des questions

C’EST L’AMÉRIQUE!

Le 17 février dernier, Rafael Correa a été triomphalement réélu président de l’Equateur avec 56,7% des voix, bien loin devant le leader de la droite, le banquier Guillermo Lasso, deuxième avec 22,3%. A vrai dire, seul subsistait un doute au sujet des élections législatives qui se déroulaient parallèlement: avec 91 députés sur 137 au sein de l’Assemblée nationale, le parti de Correa, Alianza País, a ainsi garanti à l’exécutif la majorité

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion