Neuchâtel

Quand l’urgence sonne à la porte

Dans les Montagnes neuchâteloises, l’accueil des réfugié·es d’Ukraine s’organise entre la société civile et l’Etat. Avec l’activation cette semaine de plusieurs cellules de crise.
Quand l’urgence sonne à la porte
La population des Montagnes neuchâteloises est venue en masse lundi soir s’enquérir des informations livrées par le chef du Service cantonal des migrations, Serge Gamma, pour accueillir au mieux les réfugié·es. AMR
Guerre en Ukraine

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion