Vaud

La prise en charge d’enfants retardée

Spécialiste de l’enfance et de l’adolescence, la psychiatre Charlotte Montel tire la sonnette d’alarme.
La prise en charge d’enfants retardée
«C’est compliqué de demander aux jeunes d’être sereins en temps de pandémie», souligne Charlotte Montel, experte en psychiatrie de l’enfant. JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Santé mentale

Responsable pour la coordination SUPEA (Service universitaire de ­psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent) région Ouest, Charlotte Montel ne cache pas son inquiétude. Basée à Nyon, la psychiatre estime que les ­délais pour s’occuper des jeunes en ambulatoire s’allongent ­dangereusement. Qu’en est-il de la charge sur la santé mentale des jeunes à la veille de la reprise marquée par une envolée des infections dues à omicron? Charlotte Montel: En général,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion