BD

Simone, émoi, et moi

Primée au festival Delémont’BD pour son premier recueil d’idées noires, ­l’autrice ­zurichoise Simone F. Baumann est de passage à Genève. Rencontre.
Simone, émoi, et moi
L’autrice aborde avec franchise la dépression et les phobies d’une alter ego. JULIE DE HALLEUX
Rencontre

Ce printemps, Edition Moderne, à Zurich, a publié le premier album de Simone F. Baumann. Il ne s’est pas écoulé six mois avant que l’autrice ne décroche le prix Delémont’BD de la première œuvre suisse en bande dessinée, et qu’à Paris les éditions Martin de Halleux ne s’emparent de son ouvrage afin de le proposer au public francophone. Au passage, Zwang (forcée, en allemand) s’est transformé en Simone et moi. Ce

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion