Vaud

«Le savoir est un bien commun»

Le Prix Nobel 2017 de chimie Jacques Dubochet, professeur à l’université de Lausanne, évoque avec passion et sincérité ses valeurs et ses combats. Entretien.
«Nous voulons que nos étudiants soient d’aussi bons citoyens qu’ils sont d’excellents biologistes. Et qu’ils s’interrogent sur l’impact de leurs recherches sur la société.» arc ARC
Rencontre

Qui interviewe qui? Le doute est permis, quand commence l’entretien avec Jacques Dubochet. Le professeur, fraîchement récompensé du Prix Nobel pour ses travaux sur la cryomicroscopie électronique, dégaine un calepin et note consciencieusement à qui il a affaire: noms, fonctions, études. Abonné de longue date au Courrier – «D’ailleurs, vous devriez parler plus souvent de science!» –, il en connaît les plumes. Le temps passe vite avec Jacques Dubochet, qui partage ses

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion