Suisse

L’enquête sur l’assassinat de Kazem Radjavi est relancée

Le frère de l’opposant iranien Kazem Radjavi a obtenu du Tribunal pénal fédéral l’extension de l’instruction à des crimes de génocide et crimes contre l’humanité.
L'enquête sur l'assassinat de Kazem Radjavi est relancée
Afin de planifier et d'exécuter le crime, des commandos iraniens se sont déplacés trois fois en Suisse entre octobre 1989 et avril 1990. Lors de la dernière mission, une équipe de 13 personnes a observé l'opposant durant plusieurs jours avant de monter une embuscade. Le 24 avril 1990, Kazem Radjavi a été abattu au moyen d'un pistolet mitrailleur calibre 9 mm. KEYSTONE
Tribunal fédéral

L’enquête sur l’assassinat de l’opposant iranien Kazem Radjavi, à Coppet (VD) en 1990, est relancée. Son frère a obtenu du Tribunal pénal fédéral l’extension de l’instruction à des crimes de génocide et crimes contre l’humanité. En mai 2020, le Ministère public vaudois (MP-VD) a annoncé son intention de classer la procédure contre 13 membres des services secrets iraniens pour assassinat, complicité et instigation. En effet, la prescription de 30 ans

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion