Scène

La Bâtie réinvente le canon, un acte de résistance

La Bâtie réinvente le canon, un acte de résistance
MEHDI BENKLER
Danse

Neuf jeunes artistes genevois·es ou romand·es réinventent la forme du canon sur le plateau du nouveau Pavillon de l’Association pour la danse contemporaine, à Genève, dans le cadre de la Bâtie. Le chorégraphe britannique Mark Lorimer, qui a passé près de trente ans dans la compagnie Rosas d’Anne-Teresa De Keersmaeker, leur a donné des règles du jeu précises tout en leur offrant la liberté d’improviser et de réinventer leur manière

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion