Scène

Vertigineuse mise en boucle

DANSE • Anne Teresa de Keersmaeker module intensité et intervalles dans «Fase».
Danse

Trois duos et un solo sur des œuvres signées Steve Reich jouent d’un minimalisme sériel et de surréels temps suspendus. Un mouvement travaillé par son propre effacement fait merveille chez une chorégraphe magnifiquement cinquantenaire accompagnée de la sublime Tale Dolven. Au gré de Fase, dont le travail a débuté alors que Anne Teresa de Keersmaeker était étudiante, la technique ne semble que reconduction d’un geste sémaphorique, un aller-retour dans Piano

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion