Scène

De la Salle des Eaux-Vives au Pavillon de la danse

A Genève, l’Association pour la danse contemporaine prendra ses quartiers au printemps 2020 dans le Pavillon en construction. Sa nouvelle saison artistique jette des ponts entre les lieux.
De la Salle des Eaux-Vives au Pavillon de la danse
De marfim ­ e carne – ­ as ­estátuas também sofrem, par Marlene Monteiro ­Freitas ­à voir en novembre. DR
Danse

En ce mardi de juin, la pluie tombait sur Genève. Il fallait donc imaginer, depuis la petite Salle des Eaux-Vives de l’Association pour la danse contemporaine, ce qu’aurait donné le levé de rideau sur sa prochaine programmation au beau milieu du chantier du Pavillon de la danse. Il était prévu que l’événement se déroule sur la chape de béton de la place Sturm, qui accueillera le Pavillon, dans lequel l’ADC

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion