Livres

Roman-monde, roman-monstre

La journaliste argentine Mariana Enriquez livre avec Notre part de nuit un premier roman intense.
Roman-monde, roman-monstre
Argentine

En 2017 paraissait aux Editions du Sous-sol Ce que nous avons perdu dans le feu, fascinant recueil de la journaliste argentine Mariana Enriquez qui, en douze superbes nouvelles, révélait son penchant pour le «réalisme horrifique». Maisons qui respirent et avalent les enfants, un thème parmi d’autres que reconnaîtront les initiés dans Notre part de nuit, son premier roman à être traduit en français, tout juste paru chez le même éditeur.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion