Solidarité

Macri: le sombre bilan de Pérez Esquivel

Montée du chômage et des inégalités, toute-puissance des transnationales, répression: après six mois de gouvernement de Mauricio Macri, le Prix Nobel de la paix argentin dit son inquiétude au «Courrier».
Pour le défenseur des droits humains Adolfo Pérez Esquivel (photo) Agência Brasil
Argentine

Le 10 juin, cela fera six mois que le gouvernement de Mauricio Macri imprime un virage radical à la politique argentine. Six mois marqués par d’importantes coupes sociales, des licenciements et un réalignement de Buenos Aires sur le compromis de Washington – favorable aux transnationales et aux investisseurs –, mais également par des mobilisations d’ampleur. Le Courrier a demandé à l’une des figures argentines les plus respectées, le prix Nobel

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion