International

La bataille des baptisés

En réaction au refus du Sénat de légaliser l’IVG, des milliers d’Argentins s’engagent dans une démarche collective de renoncement à l’Eglise.
La bataille des baptisés
Une femme montre son certificat d’apostasie et le Christ portant un foulard vert, symbole de la lutte pour le droit à l’avortement. Colectivo Pandilla Feminista
Argentine

«Dites, on ne les ferait pas en été, nos prochaines mobilisations?» rigole Analia Mas, avocate et membre de Cael (Coalition pour un Etat argentin laïc), dont les cheveux blonds bouclés sont soufflés par les bourrasques d’une tempête glaciale. «C’est le courroux divin», lui rétorque, ironique, Georgina Orellano, militante féministe pour les droits des prostituées. En quelques minutes, les affiches, banderoles et la petite table installées au coin de deux larges

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion