Genève

Manifestation perturbée pour les anti-Biya

Interdite, la manifestation contre le nouveau séjour à Genève du président camerounais Paul Biya a eu lieu samedi. La police a utilisé la force contre ceux qui ont essayé de se frayer un passage.
Une émeute évitable ?
Une partie des contestataires auraient tenté de forcer le cordon policier de façon musclée, après un rassemblement pacifique qui a duré plusieurs heures sur la place des Nations. KEYSTONE
Contestation

Gaz lacrymogènes, balles en caoutchouc, canon à eau… A Genève, samedi, c’est presque tout l’arsenal «antiémeute» qui a été déployé contre quelques dizaines de manifestant·es camerounais·es qui tentaient de se frayer un passage vers l’hôtel Intercontinental (notre édition d’hier). Résultat: «Deux à trois blessés légers», selon Jean-Philippe Brandt, porte-parole de la police, lesquels ont tout de même été transportés en ambulance à l’hôpital cantonal. «Nos instructions étaient claires, il n’était

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion