Neuchâtel

Visé par les chasseurs

Un photographe animalier qui avait traité les chasseurs de «tueurs, assassins et nuisibles» a comparu devant le Tribunal de police de La Chaux-de-Fonds, poursuivi pour diffamation, calomnie et injure.
Visé par les chasseurs
Un petit comité est venu soutenir le photographe animalier lors de son audition jeudi matin au Tribunal de police de La Chaux-de-Fonds. JJT
Justice

C’est un homme plus déterminé que jamais qui comparaissait jeudi au Tribunal de police de La Chaux-de-Fonds, accompagné d’un comité de soutien. «Je suis un homme à abattre, pas un homme abattu», se plaît à affirmer Alain Prêtre. «La chasse récréative, c’est-à-dire tuer pour le plaisir, est nuisible. A l’époque de la sixième extinction de masse, elle contribue à la perte de la biodiversité», s’est exclamé le naturaliste et photographe

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion