Genève

«Des dossiers sont remontés au sommet de la pile»

Des candidat·es à la naturalisation ont pu obtenir un coup de pouce à la suite de l’intervention d’élu·es, a découvert la Commission de contrôle de gestion.
«Des dossiers sont remontés  au sommet de la pile»
Le rapport détaille une pratique consistant à intervenir auprès de l’OCPM afin de connaître l’état d’avancement d’un dossier de naturalisation. Des interventions légitimes lorsqu’elles émanent des personnes concernées, mais jugées plus problématiques quand elles sont le fait d’élu·es. KEYSTONE/Christian Beutler
Rapport

En septembre 2019, le député UDC Thomas Bläsi déposait une question urgente concernant l’éventuel octroi de passeports suisses à des personnes proches ou à des acteurs de l’affaire Maudet. Il demandait au Conseil d’Etat d’assurer qu’aucun traitement de faveur n’avait pu être accordé, faisant état de «forts soupçons» au sujet de personnes qui auraient pu bénéficier de procédures accélérées dans le cadre de leurs demandes de naturalisation auprès de l’Office

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion