Genève

Les députés disculpent l’ex-numéro deux de la police genevoise

Destitué en juin par le Conseil d'Etat genevois, Christian Cudré-Mauroux est blanchi par les conclusions du rapport de la Commission de contrôle de gestion du Grand Conseil.
Christian Cudré-Mauroux JPDS
Rapport

Christian Cudré-Mauroux, ancien chef des opérations de la police genevoise rétrogradé en juin par le Conseil d’Etat, obtient le soutien des députés. Il conteste actuellement des sanctions liées à sa gestion des opérations lors de la manifestation sauvage du 19 décembre dernier ayant causé des déprédations sur de nombreux bâtiments de la ville. La commission de contrôle de gestion doit rendre un rapport lundi sur ces événements. Certaines conclusions ont

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion