Genève

Boom de la mendicité?

Des citoyen·nes et des élu·es estiment qu’il y a une augmentation du nombre de personnes demandant l’aumône depuis la fin de l’application de la loi sur la mendicité. Fantasme ou réalité?
Boom de la mendicité?
«Il n’y a plus de problème avec la police mais il n’y a plus d’argent non plus», explique une dame demandant l'aumône sur le pont de la Machine. ERIC ROSET
Mendicité

Y a-t-il une augmentation de la mendicité depuis que la loi l’interdisant n’est plus appliquée à Genève? Depuis février, des citoyen·nes et des élu·es se posent cette question. Appel d’air? Ou au contraire fantasmes et biais de confirmation sur un sujet abondamment traité par les médias? Le Courrier tente de faire le point. «Depuis le prononcé de l’arrêt de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH), en janvier dernier,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion