Solidarité

Eva Copa, le nouvel espoir d’El Alto

Eva Copa a conquis la mairie d’El Alto le mois dernier, confirmant une dynamique féminine dans tout le pays.
Eva Copa, le nouvel espoir d’El Alto
Eva Copa. Keystone
Bolivie

A El Alto comme dans le reste de la Bolivie, la dynamique est féminine. En conquérant le 6 mars la mairie de la forteresse aymara avec plus des deux tiers des suffrages, Eva Copa, ancienne travailleuse sociale, symbolise cette nouvelle génération émancipée dans le sillage de la «révolution» du Mouvement vers le socialisme (MAS). Dirigeante étudiante, élue sénatrice sur la liste du MAS à tout juste 28 ans, c’est pourtant contre

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion