Suisse

«Des violences sexuelles banalisées»

Selon l’OMS, un tiers des femmes sont victimes d’abus dans le monde. La Suisse est aussi touchée.
«Des violences sexuelles banalisées»
Le 21 mai 2019, ­Amnesty ­International lançait une campagne contre les ­violences sexuelles à l’égard des femmes. KEYSTONE/Anthony Anex
Droits humains

Un tiers des femmes dans le monde, soit 735 millions d’entre elles, sont victimes de violences physiques ou sexuelles à un moment donné. C’est en dressant ce constat alarmant que le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a appelé il y a quelques jours les gouvernements, les communautés et les individus à changer d’attitude. Même si l’Europe est moins confrontée à ce fléau, elle n’y échappe

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion