Arts plastiques

Maurice Denis, couleurs et amour plein les yeux

A Lausanne, le MCBA présente les toiles nabies du Français Maurice Denis, à la fois inscrit dans son époque et critique de certains élans.
Maurice Denis, couleurs et amour plein les yeux
Les neuf Muses (1893) ne sont autre que des ­répliques de Marthe ­Denis, épouse de l’artiste. Musée ­d’Orsay, Dist. RMN-Grand ­Palais /­Patrice ­Schmidt
Expo

Avant toute chose, il y a ce regard, ­reconnaissable entre mille: celui de Marthe Meurier, paire d’yeux aux paupières supérieures tombantes, omniprésent dans l’exposition. Présentation des élans picturaux de Maurice Denis (1870-1943), le parcours du MCBA, Musée cantonal des beaux-arts de Lausanne, revient régulièrement à celle que le Nabi français épouse en 1893. Les joues le plus souvent roses, elle est tour à tour pianiste, sainte, princesse, buveuse de thé,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion