Genève

Un bonus difficile à avaler

Le directeur des Hôpitaux universitaires genevois, Bertrand Levrat, devrait voir son salaire augmenter de 18%. Une décision qui passe mal alors que que le personnel soignant, au front de la crise Covid, n’a reçu aucune prime ni revalorisation.
Un bonus difficile à avaler
Prise en catimini par le bureau du conseil d’administration des HUG, la revalorisation salariale de Bertrand Levrat doit encore être avalisée officiellement par le Conseil d’Etat. KEYSTONE
Hôpital

Une rallonge de 70 000 francs sur son salaire annuel, voilà le cadeau offert à fin 2020 au directeur des Hôpitaux universitaires genevois (HUG), Bertrand Levrat. Sur décision du bureau du conseil d’administration des HUG, son salaire annuel devrait passer de 379 595 francs à 450 000 francs annuels, soit quelque 18% d’augmentation. Une décision prise en catimini, au point que certains administrateurs n’en ont eu vent qu’après la révélation des faits par

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Testez-nous
Au mois de juin,
nous vous offrons l'essai web 2 mois
profitez-en!

Connexion