Arts plastiques

L’art contemporain aura un BAC remis à neuf

Très pollué, le Bâtiment d’art contemporain, qui abrite notamment le Mamco, devrait enfin être rénové. Un projet à 40 millions, dont 25 à charge des privés.
L’art aura un BAC remis à neuf
Le BAC pourrait être rénové d’ici à 2026. Rémy Gindroz / Ville de Genève
Genève

Au Bâtiment d’art contemporain (BAC), le léger parfum d’hydrocarbures qui accompagne toute visite, surtout l’été, ne sera bientôt qu’un lointain souvenir. Au même titre que les métaux lourds ou l’amiante sous les plots de bois de certains sols, voire l’isolation totalement défaillante. Autant de ­défauts pour le moins rédhibitoires pour les locataires présents et futurs des lieux, qu’ils s’appellent Musée d’art moderne et contemporain (Mamco), Centre d’art contemporain (CAC) ou

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion