Une entreprise inclusive «renforce»

Trop de place pour l’arbitraire
En 2018, Transgender Network (TGNS) lançait auprès des entreprises une campagne de sensibilisation à la discrimination des personnes trangenres au travail. Ici sur la place fédérale à Berne avec des élus. KEYSTONE
Transidentité

Aline*, jeune femme trans, ne se fait pas d’illusion: «A candidature égale, un employeur engagera toujours la personne cisgenre.» Elle ne désespère pourtant pas de trouver une entreprise où la diversité serait considérée comme une véritable plus-value. Cette entreprise, qui intégrerait mieux les personnes LGBT, à quoi ressemble-t-elle ? «La notion d’inclusivité dépasse les enjeux LGBT et concerne aussi d’autres éléments sociaux comme l’âge, l’ethnie, etc.», précise Ferdinando Miranda, directeur

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion