Arts plastiques

L’exotique, c’est l’«autre»

Savante autant qu’accessible, précise et complète, «Exotic?» mérite qu’on s’y ­attarde.
L’exotique, c’est l’«autre»
François Aimé Louis Dumoulin, Combats et Jeux des Nègres (1788). MUSEE HISTORIQUE DE VEVEY - VILLE DE VEVEY
Expo

Une bonne exposition se mesure souvent à l’importance qu’elle accorde aux détails. Or «Exotic?», à découvrir au Palais de Rumine lausannois, procède précisément avec moult minutie à l’heure de décortiquer Lumières et ténèbres suisses au XVIIIe siècle. Et rappelle, par le biais d’un mur troué de jumelles, que tout est question de point de vue et de regard. A commencer par la notion qui donne son titre au parcours. Autour de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion