Genève

Pas d’accord pour le salaire minimum

Syndicats et patronat se divisent sur la mise en œuvre de l’initiative acceptée le 27 septembre dernier.
Pas d’accord pour le salaire minimum
La mise en œuvre de l’initiative pour un salaire minimum, acceptée par le peuple le 27 septembre, fait toujours l’objet d’intenses négociations. KEYSTONE
Travail

La mise en œuvre de l’initiative pour un salaire minimum, acceptée par le peuple le 27 septembre, fait toujours l’objet d’intenses négociations. «L’Etat et le patronat rechignent à mettre en œuvre l’initiative», dénonce ainsi la Communauté genevoise d’action syndicale (CGAS), à la suite d’une réunion lundi du Conseil de surveillance du marché de l’emploi (CSME), composé des partenaires sociaux et de l’Etat de Genève. «Une mise en œuvre pragmatique s’impose»,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion