Genève

Soutien aux lieux nocturnes adopté

Le Grand Conseil a avalisé une aide d’urgence pour payer les charges incompressibles des établissements culturels. Un millier d’emplois sont concernés.
Soutien aux lieux nocturnes adopté
L'aide d’urgence est plafonnée à 2 millions de francs par mois, ce qui représente entre 30'000 et 40'000 francs en moyenne par établissement. KEYSTONE/IMAGE D'ILLUSTRATION
Grand Conseil

Le Grand Conseil genevois a avalisé jeudi soir à l’unanimité moins deux abstention une aide d’urgence pour le monde de la nuit, touché par la fermeture des lieux culturels nocturnes décrétée le 31 juillet par le gouvernement. Un soutien «justifié» pour un secteur «qui est en train de mourir» et qui a «une perspective de relance encore incertaine», comme l’a souligné le socialiste Youniss Mussa, auteur d’une motion réclamant justement

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion