Religions

L’EPG souhaite ouvrir un nouveau chapitre

Réunie en Consistoire les 17 et 18 septembre, et menée par son nouveau président, l’Église protestante de Genève a avancé dans l’élaboration de son nouveau modèle de gouvernance, cherchant coûte que coûte à tourner la page sur les dissensions du printemps.
L’EPG souhaite ouvrir un nouveau chapitre
Une vue de la cathedrale St-Pierre et de sa toiture photographie, ce mercredi 21 aout 2019 a Geneve. (KEYSTONE/Martial Trezzini)
Eglise protestante de Genève

Après la vague de démissions au sein de son exécutif début juin, l’Église protestante de Genève (EPG) a manifesté une claire volonté d’apaisement, lors de son dernier Consistoire les 17 et 18 septembre. L’heure était visiblement aux priorités: avancer sur le projet de nouveau modèle de gouvernance et tourner la page sur les tensions du printemps. Très attendu, le premier rapport du Comité de pilotage (COPIL) du projet baptisé «EPG

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion