Religions

Rupture sur le terrain de l’inclusivité

Après cinq ans de vie commune, le Lab et l’antenne LGBTI de l’Eglise protestante de Genève se séparent pour poursuivre deux missions distinctes, où l’inclusivité restera une préoccupation centrale.
Rupture sur le terrain de l’inclusivité
Depuis sa création en janvier 2016, l’antenne LGBTI était partie intégrante du ministère jeunesse Le Lab, installé au temple de Plainpalais. MHM55/WIKIMEDIA/CC
Genève

L’annonce est tombée le 11 mai: «A la suite d’un grave conflit, surgi au printemps 2020 entre les responsables du Lab et de l’antenne LGBTI, et après avoir tout tenté pour le régler», l’Eglise protestante de Genève (EPG) informait ses membres engagés avoir pris la décision, durant l’hiver 2020, de séparer ces deux entités. Depuis sa création en janvier 2016, l’antenne LGBTI était partie intégrante du ministère jeunesse Le Lab, installé

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion