Genève

«La totalité de l’offre n’est pas garantie»

Le retour de la cadence au quart d’heure sur le Léman Express a coïncidé avec le retour des retards et des suppressions de trains.
«La totalité de l’offre n’est pas garantie» 1
Lémanis, l’opérateur de la ligne, reconnaît une situation insatisfaisante mais assure qu’elle est en nette amélioration. JPDS
Mobilité

Aux heures de pointe sur les quais des gares qui jalonnent le tracé du Léman Express, on la redoute comme un couperet. Elle, c’est la petite alerte sonore qui précède la voix robotique annonçant les retards et suppressions de trains. Depuis le 24 août et le retour de la cadence au quart d’heure entre Genève et Coppet, ces derniers se sont multipliés au grand dam des usagers. Lémanis, l’opérateur de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion